Création de Cent pour cent – Diffusion vidéo

Le 15 novembre 2013 a eu lieu en salle Bourjac à la Sorbonne la création de Cent pour Cent, oeuvre poétique et musicale à contrainte de Michèle Métail et Louis Roquin (plus d’informations ici). La création de Cent pour Cent a été présentée dans le cadre du séminaire « Livre / Poésie : une histoire en pratique(s) » (ANR LEC). Elle a été soutenue par les partenaires suivants : Conseil scientifique de Paris 3, EA 4400 Ecritures de la Modernité, ANR DifdePo, CREF&G-LF, la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet et avec l’aide du conservatoire municipal W. A. Mozart de Paris.

Vous pouvez voir ici la captation vidéo qui a été réalisée par Jean-Jacques Repain, de l’Université Paris 3en cliquant sur le lien ici ou sur l’image.

Flyer_Centpourcent_recto     Septuor d’altos, sous la direction de Paul Drouet :

   Gabriella Bannura

   Claire Chipot

   Kyle Collins

   Maxime Devynck 

   Séverine Morfin    

   Iara Teixeira Martins        

   Anne-Catherine Touil

   Michèle Métail, récitante

 

Création de Cent pour Cent : oeuvre à contraintes – 15 novembre 2013.

En Sorbonne, salle Bourjac. Organisation : camille.bloomfield@univ-paris3.fr ; helene.campaignolle-catel@univ-paris3.fr 

Cent pour Cent

Création poétique et musicale

Par Michèle Métail et Louis Roquin

 Paris, le 15 novembre 2013

En Sorbonne (salle Bourjac)

 La pièce :

Œuvre réalisée en 1996 à l’occasion de leur centenaire commun (46 + 54 ans), Cent pour cent est un leporello de cent pages où cent versets, écrits par Michèle Métail autour du phonème [cent], viennent dialoguer sur chaque page avec un collage (orchestration visuelle et imaginaire), et une partition musicale composée par Louis Roquin. L’œuvre a d’abord été exposée à la Galerie Lara Vincy à Paris (1996). Elle a ensuite été publiée chez Despalles éditions en 1998, dans un montage et une réalisation typographique de Johannes Strugalla.

Elle n’avait jamais été créée encore dans sa version concertante.

Michèle Métail est poète, germaniste, et spécialiste des formes poétiques de la Chine ancienne. Elle diffuse ses textes depuis 1973 sous forme de « publications orales », performances poétiques où le texte se fait partition, et sous forme d’installations qui interrogent les limites entre l’œuvre d’art et la poésie visuelle, comme l’a montré récemment l’exposition Le Cours du Danube, Gigantexte n°12, qui lui a été dédiée au CIPM.

Louis Roquin aime à se définir comme un compositeur de sons et compositeur d’images. Ses compositions, présentées dans de nombreux festivals en France et à l’étranger depuis les années 70, partent de l’exploration électroacoustique pour rencontrer les autres arts, comme la poésie, autour notamment de la notion de « musique graphique ».

Paul Drouet est pianiste et altiste. Il s’intéresse particulièrement à la musique contemporaine. Formé au Conservatoire de Versailles puis à celui de Paris, où il étudie actuellement, il y apprend notamment la direction d’orchestre et s’occupe de plusieurs orchestres étudiants dans la région de Versailles.

Télécharger le flyer en PDF ici: flyerCentpourCent
Télécharger la présentation de l’événement ici lue le 15 novembre 2013 : texte-présentation-CentpourCent

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *